Clairement, Apple privilégie la réalité virtuelle, mais pourrait également s’intéresser grandement à la réalité augmentée, dans le cadre d’une application pour un éventuel nouveau système de conduite connectée, selon…

Clairement, Apple privilégie la réalité virtuelle, mais pourrait également s’intéresser grandement à la réalité augmentée, dans le cadre d’une application pour un éventuel nouveau système de conduite connectée, selon un analyste chinois ayant étudié la question.

La firme Apple a encore montré son intention de s’impliquer grandement dans la réalité virtuelle comme le dépôt récent d’un brevet de casque qui fonctionnerait avec l’iPhone, qui pourrait concurrencer le Samsung Gear VR. Mais les applications du géant en termes de réalité augmentée se font attendre, bien que Tim Cook avait communiqué à ce sujet il y a quelques mois, indiquant qu’Apple avait investi dans des recherches et qu’il croyait fermement que la réalité augmentée avait plus de valeur que la réalité virtuelle.
Si la réalité augmentée ne devrait pas faire son apparition chez Apple avant une période s’étalant de trois à cinq ans, ce serait pour proposer une solution fiable et plus moderne au moment opportun, et ce même si divers concurrents ont déjà élaboré et mis sur le marché leurs propres systèmes.

« Si l’on part du principe qu’Apple développe un bon système de réalité augmentée, la société pourrait profiter des avantages concurrentiels suivants : redéfinir certains produits clef et diriger le marché d’ici 3 à 5 ans. Cela pourrait être vrai pour l’iPhone, l’iPad et les Mac. Éliminer les obstacles de l’Apple Watch et de l’Apple TV en offrant une expérience utilisateur innovante et entrer sur de nouveaux marchés, comme les systèmes de conduite autonome » déclare l’analyste de chez KGI Securities, Ming-Chi Kuo.

Il faut surtout savoir qu’Apple a racheté la société Metaio, spécialisée dans la réalité augmentée, ce qui pourrait être un signe annonciateur. Concernant la conduite connectée, Apple a déjà son CarPlay, une application permettant d’obtenir des itinéraires, passer des appels, échanger des messages, écouter de la musique et également utiliser l’assistant Siri directement sur le tableau de bord de l’automobile. Alors, peut-on s’attendre à un tout nouveau système à l’avenir ?

LAISSER UN COMMENTAIRE