BlackBerry et Ford étendent leur partenariat sur l’utilisation de l’OS QNX Neutrino dans les véhicules connectés du constructeur automobile. Celui-ci porte aussi sur la technologie de sécurité Certicom, l’hyperviseur et le logiciel de traitement audio de BlackBerry. Une équipe du fournisseur canadien sera dédiée à ce partenariat. Il y a un an, Ford avait annoncé qu’il abandonnait la plateforme de Microsoft au profit de QNX sur les systèmes de communication et de divertissement équipant ses voitures. Sa plate-forme Sync 3 utilisant l’OS de BlackBerry a déjà été livrée en France dans ses modèles Mustang, Edge, Mondeo et Fiesta et doit arriver dans tous ses véhicules d’ici la fin de l’année.

En août, Ford a annoncé qu’il prévoyait de commencer d’ici 5 ans la production de masse de voitures autonomes. Il y a quelques mois, le CEO de Ford, Mark Fields, avait souligné qu’il était désormais clair que la prochaine décennie serait définie par l’automatisation de l’automobile et que cela aurait sur la société un impact aussi important que celui qu’avait eu Ford il y a cent ans.

John Wall, responsable de l’activité QNX Software Systems, estime de son côté que l’expérience de BlackBerry dans les logiciels embarqués pour l’automobile va aider Ford à sécuriser ses véhicules contre les tentatives d’intrusion, alors que la connectivité Internet s’étend dans les voitures. « Derrière ce que vous voyez sur votre tableau de bord, il y a les composant fondamentales qui peuvent contrôler une automobile », écrit-il dans un billet en ajoutant que la plateforme d’assistance avancée du conducteur que propose BlackBerry est la seule qui soit pour l’instant certifiée ASIL-D et prête pour que les constructeur automobile puisse créer au-dessus des systèmes de conduite autonome.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE