Vous avez hâte de faire vos courses dans un supermarché Amazon ? Alors il faudra probablement être patient, et même très patient.

Cette semaine, le Wall Street Journal rapportait qu’Amazon prévoyait d’ouvrir plus de 2000 épiceries physiques à son nom. C’est faux, a réagi Amazon à la publication de cet article.

Amazon encore en phase d’apprentissage

« Ce n’est absolument pas juste » a déclaré la porte-parole d’Amazon, Pia Arthur, dans un communiqué envoyé mercredi. « Nous n’avons pas l’intention d’ouvrir 2.000 quoi que ce soit. Ni rien d’approchant. Nous apprenons toujours. »

Le e-commerçant a également démenti l’affirmation du WSJ selon laquelle il envisageait d’ouvrir un magasin de 3000 à 4000 mètres carrés qui ressemblerait à une épicerie discount d’une chaîne comme Aldi.

« Pas de projet pour construire un tel magasin » a balayé la représentante d’Amazon. Les internautes séduits par le concept d’Amazon Go ne doivent clairement pas s’attendre à très prochainement faire leurs achats dans un tel magasin.

Ce n’est pas la première fois que des rumeurs prêtent à Amazon l’ambition d’ouvrir des centaines voire des milliers de boutiques physiques. En février, le dirigeant d’une société exploitant des centres commerciaux déclarait qu’Amazon cherchait à ouvrir pas moins de 400 librairies. Il avait finalement retiré son commentaire.

En octobre, c’est Business Insider qui annonçait ce même projet d’Amazon d’ouvrir jusqu’à 2000 épiceries aux Etats-Unis, citant des documents auxquels il avait eu accès. L’article du WSJ semblait aller en ce sens, tout en citant des sources anonymes.

Amazon a bien ouvert des magasins, mais adopte une démarche très progressive. Il a ainsi crée sa première librairie l’année dernière. Il en a ouvert depuis deux autres, seulement. Deux supplémentaires ouvriront bientôt. Avec Amazon Go, le géant suivra vraisemblablement une approche comparable.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE