La famille des réseaux bas débit longue portée s’agrandit avec le NB-IoT (NB pour « narrow band »). Le chinois Huawei multiplie les tests autour de cette technologie de transmission radio standardisée par la 3GPP en juin 2016. Elle se caractérise avec un débit de transmission pouvant aller jusqu’à  250kb/s,  et par une bande de communication étroite de 180 KHz (contre 1 à 18 MHz pour les technologies cellulaires actuelles), ce qui limite la consommation d’énergie et donc les coûts. Elle se pose en rivale des réseaux de Sigfox, d’Ingenu, d’Orange et d’Objenious (tous deux avec le standard LoRa).

RÉSEAUX NB-IOT EN EUROPE ET AMÉRIQUE LATINE

Huawei multiplie les partenariats pour développer cette technologie, notamment avec le français Veolia. Il vient de signer un accord avec l’opérateur espagnol Telefonica, qui prévoit le lancement commercial de solutions NB-IoT « en Europe et en Amérique latine » en 2017. Huawei a développé une offre complète autour de cette technologie, avec un système d’exploitation (Lite OS), des puces, des technologies réseaux et des plates-formes cloud, pour développer des cas d’usage autour de la télé-relève, du parking intelligent, de la logistique connectée et des smart cities.

Le Chinois expérimente déjà des usages du NB-IoT en partenariat avec le britannique Vodafone, le sud-africain MTN ou encore l’opérateur mobile China Unicom.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE