La startup BodyCap, connue pour sa pilule électronique connectée permettant de mesurer la température corporelle, vient d’annoncer le lancement prochain de deux autres wearables destinés à mesurer les données de santé. Petite particularité : ces appareils connectés seront destinés aux astronautes de l’International Space Station.

Dans le cadre du programme de collecte de données European Space Agency EveryWear, l’astronaute Thomas Pesquet utilisera trois capteurs connectés pour enregistrer ses données physiologiques durant la mission Proxima qui s’étendra sur trois mois.

Deux de ces appareils ont été développés par BodyCap. Le premier est un capteur de pulsation sanguine conçu pour analyser les réactions des artères de l’astronaute à l’absence de gravité. Le second est un patch connecté e-Tact pour mesurer la température de la peau et le tracking d’activité. Il permet d’étudier le cycle de sommeil du porteur dans l’espace.

Le patch e-Tact peut être porté sur n’importe quelle partie du corps, et a été pensé pour un usage prolongé sur de longues périodes. Les données stockées sur l’appareil sont envoyées vers un appareil compagnon comme une tablette, afin de procéder à l’analyse.

BodyCap envisage également de commercialiser le patch e-Tact en Europe et aux Etats-Unis à partir de février 2017. Les précommandes commenceront à la fin du mois de janvier. La firme espère que cet appareil pourra permettre de surveiller les maladies chroniques et les troubles du sommeil, et d’aider dans le cadre de programmes de réhabilitation.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE