La HP Sprocket permet d’imprimer des photos au format 5×7.6 cm sur du papier autocollant sans marge. Elle utilise la même technologie d’impression à sublimation thermique Zero Zink Ink que l’on retrouve par exemple sur le Polaroid Pop. La technologie a le mérite de ne pas avoir besoin de cartouche d’encre et de produire des tirages résistants à l’eau. Il suffit d’insérer la cartouche de papier et c’est tout, l’imprimante s’occupe du reste. La HP Sprocket vient donc se positionner en concurrente directe de l’imprimante Fujifilm Instax Share SP-2 que nous avons testé récemment mais qui utilise une technologie différente et un format proche (8,6 x 5,4 cm pour la zone d’impression), avec un temps d’impression réduit à 10 secondes, contre 30 secondes pour la HP Sprocket. Les cartouches de papier sont par contre moins chères puisqu’il faudra compter 13€ pour une recharge de 20 feuilles, contre 10 € pour un paquet de 10 Instax de Fujifilm. La HP Sprocket est également plus compacte avec des dimensions de 116x75x23mm et un poids de 170g contre 89.5×131.8×40 mm et un poids de 250g pour L’instax Share SP-2.

HP Sprocket

La HP Sprocket se pilote en bluetooth via une application dédiée HP du même nom disponible pour Android à partir de sa version 4.4 et iOs à partir de sa version 8. Elle permet également d’éditer les photos et de rajouter émoticônes textes et cadres en surimpression.

L’imprimante de poche HP Sprocket, livrée avec un pack de 10 feuilles de papier photo HP Zink, sera disponible dès le 1er mars 2017 au prix de 150 €

Le site du constructeur : www.hp.com

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE