«Une grande priorité donnée à l’autonomie de la batterie des utilisateurs.» Dans un billet de blog publié mardi, Google a donné le cap du développement d’Android O, la prochaine version de son système mobile, attendue pour le début de l’automne. Elle apportera tout une série nouveautés, dont la principale, mise en avant, concerne l’autonomie des smartphones.

Google entend veiller davantage aux applications qui continuent de fonctionner en arrière-plan. Les développeurs devront se plier à de nouvelles limites dans les transferts de contenus, par exemple dans le cas d’une application qui charge automatiquement dans le cloud toutes les photos capturées. Des contraintes s’appliqueront dans l’exécution de services en tâche de fond et dans la géolocalisation. «Tous ces changements permettront de créer plus facilement des apps qui auront un impact minime sur l’appareil d’un utilisateur et sur sa batterie», vante Google. Celles qui ne sont pas optimisées pour Android O continueront toutefois de fonctionner comme si de rien n’était.

Parmi les autres avancées, Google a imaginé un système de catégories dans les notifications. Les développeurs pourront limiter plus simplement les push à des éléments de leurs applications, que leurs utilisateurs pourront choisir de bloquer ou de recevoir. Ils devaient jusqu’alors bâtir eux-mêmes ces dispositifs, comme dans l’application du Figaro, qui propose de restreindre les alertes à l’actualité, à l’économie ou au sport. Le système de Google sera clé en main.

Clavier externe et vidéos incrustées

Android O introduira aussi davantage de cohérence dans l’affichage des icônes d’applications. Les fabricants de mobile aiment personnaliser Android, si bien que les icônes ne s’affichent pas tout à fait de la même manière sur un smartphone Samsung, Google Pixel ou Huawei. Bientôt, les développeurs pourront dessiner une fois pour toutes le cœur de l’icône de leur application, qui restera identique sur tous les terminaux, que les fabricants préfèrent des bords anguleux ou arrondis.

La prochaine version d’Android gérera par défaut sur smartphone l’affichage d’une fenêtre supplémentaire en surimpression, ce que l’on appelle le mode «picture in picture». Cela permet de diffuser une vidéo minimisée, tout en parcourant la liste des autres contenus à regarder. Android O s’accommodera également mieux des claviers externes, connectés aux tablettes tactiles, qui peuvent servir à naviguer dans les menus.

Le développement d’Android O reste encore à un stade précoce. Une préversion peut être toutefois téléchargée dès aujourd’hui, à des fins de test, sur les appareils Nexus et Pixel de Google. Davantage de fonctions seront révélées lors de la conférence I/O en mai. D’autres nouveautés, davatage liées aux services de Google, pourraient aussi arriver sur la prochaine génération des smartphones Pixel plus tard dans l’année. On connaîtra aussi plus tard le nom définitif de cette version, jusqu’alors présentée sous sa seule initiale.

Les versions d’Android tendent à se déployer plus lentement qu’iOS sur iPhone. Les fabricants mettent du temps à proposer les mises à jour à leurs utilisateurs, quand ils ne décident pas de faire l’impasse. À peine 3% des smartphones Android fonctionnent sous Nougat, contre 79% pour iOS 10. Les améliorations annoncées profiteront toutefois à plusieurs appareils vendus à partir de la fin de l’année.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE