Cisco serait sur le point de « chambouler l’une de ses plus grosses activités ». Selon des informations exclusives de The Information, l’équipementier s’apprêterait à proposer un nouveau système d’exploitation (OS) pour les périphériques réseaux. Le site indique que la société développe un OS réseau qui permettra aux entreprises d’exécuter des fonctions réseaux sans utiliser son matériel haut de gamme. Ce qui signifie qu’elles pourront utiliser des commutateurs et des routeurs Cisco plus anciens et moins chers tournant avec des puces fabriquées par d’autres fournisseurs comme Broadcom par exemple. Des sources proches du site The Information ont déclaré que la version autonome de l’OS s’appellerait Lindt. Selon ces mêmes sources, l’objectif de l’OS est d’empêcher les utilisateurs finaux d’aller vers d’autres spécialistes du réseau comme Juniper Networks et Arista Networks, qui possèdent déjà un logiciel capable de tourner avec des équipements standards.

Selon la chaîne d’informations financières CNBC (Consumer News and Business Channel), cette décision pourrait avoir un impact sur les marges bénéficiaires et le revenu de l’activité commutateurs de Cisco, si les clients décident d’acheter le logiciel de Cisco en optant pour un hardware générique au lieu de choisir le matériel haut de gamme de Cisco. Mais les partenaires pourraient y trouver certains avantages, puisqu’ils pourraient proposer différentes solutions Cisco sur le marché qui tiennent compte des besoins spécifiques des utilisateurs finaux, de leurs budgets et de leurs exigences.

Miser sur les logiciels pour la croissance future

Cisco cherche de la croissance dans le software et prend une certaine distance avec son cœur de métier. « À propos de cette rupture, nombreux sont ceux qui s’inquiètent de leur avenir, de ce qu’ils doivent faire pour s’adapter », avait déclaré il y a peu de temps à nos confrères d’ARNnet Jason Brouwers, directeur du groupe A/NZ partenaire de Cisco. « Mais, ce qui apparaît aujourd’hui comme un risque pourrait avoir des conséquences très positives. Nous ne pouvons pas nous reposer éternellement sur ce que nous avons fait dans le passé. Nous devons regarder vers l’avenir ».

Cisco a récemment clôturé le rachat, pour 3,7 milliards de dollars environ, du spécialiste des applications analytiques, AppDynamics, afin de renforcer la stratégie logicielle du géant du réseau. Le vice-président Channels and Distribution de Nutanix, Christopher Morgan, a récemment reconnu que pour tous les fournisseurs historiques, Cisco compris, le passage au logiciel restait un défi important. « Ils auraient pu mettre certaines choses dans le hardware, et certaines autres dans le software », avait-il déclaré à ARNnet précédemment. « Cela complique grandement leur stratégie de mise sur le marché. Leur chiffre d’affaires, élevé, qu’ils rapportent à Wall Street, inclut la revente de matériel standard ». C’est donc un sujet difficile à résoudre pour ces entreprises : elles ne peuvent pas se libérer complètement du hardware, parce que d’un point de vue de l’architecture, il est très compliqué de proposer de vraies solutions cloud à partir d’un système à trois niveaux. « Du fait de cette complexité, aucune d’entre elles, de VMware à IBM, pour ne citer que les favoris, ne peut offrir une véritable expérience cloud d’entreprise », a-t-il déclaré.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE