Cette mise à jour n’est pas très « grosse » cependant il apporte une correction à un problème jugé important. Elle fixe une récente faille de sécurité. Le bug permet à une personne malveillante de planter le système ou d’exécuter des programmes en tant qu’administrateur (root). Les versions d’Ubuntu concernées sont Ubuntu 12.04 LTS, Ubuntu 14.04 LTS, Ubuntu 16.04 LTS et Ubuntu 16.10. Canonical indique

«Un attaquant local peut utiliser cette faille pour causer un déni de service (plantage du système) ou exécuter du code arbitraire avec des privilèges d’administrateur »

Les utilisateurs sont naturellement fortement invités à mettre à jour leur système le plus rapidement possible.

Ubuntu, de nouveaux noyaux sont disponibles

Canonical souligne que ce problème est corrigé si l’utilisateur met à jour son système au travers des dernières versions du noyau désormais disponibles dans les « dépôts » stables. Il y ainsi quatre versions à savoir

  • Linux-image 3.2.0.125.140 s’adresse à Ubuntu 12.04 LTS (Precise Pangolin),
  • Linux-image 3.13.0.115.125 à Ubuntu 14.04 LTS (Trusty Tahr),
  • Linux-image 4.4.0.71.77 à Ubuntu 16.04 LTS Xenial Xerus)
  • Et Linux-image 4.8.0.45.57 à Ubuntu 16.10 (Yakkety Yak).

En parallèle de nouveaux noyaux HWE (Hardware Enablement) sont proposés pour Ubuntu 12.04.5 LTS (Linux-image 3.13.0-115.162~precise1), pour Ubuntu 14.04.5 LTS (Linux-image 4.4.0-71.92~14.04.1) et Ubuntu 16.04.2 LTS (Linux-image 4.8.0-45.48~16.04.1). Cela concerne aussi Raspberry Pi 2, AWS et les systèmes GKE.

Normalement les utilisateurs de la distribution Desktop d’Ubuntu sont informés tous les jours de la disponibilité de mises à jour de sécurité et toutes les semaines de l’existence d’Update ne concernant pas la sécurité.

L’installation automatique de mises à jour est configurable au travers de l’ « Update Manager ». Pour le lancer il suffit d’exécuter le duo « Alt + F2 » afin de se rendre dans les Paramètres. Vous trouverez tous les renseignements dans le Wiki d’Ubuntu.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE