Si le dernier Galaxy S8 est désormais le vaisseau amiral grand public du sud-coréen depuis la débâcle Note 7, il ambitionne également de s’imposer dans les entreprises en mettant en avant la sécurité avec Knox, mais aussi le digital workplace avec VMware et Citrix.

Le chemin a été long, mais depuis plusieurs années Samsung pense aussi aux entreprises lors de la sortie de ses derniers produits mobiles. Le vrai déclic est arrivé en 2013 avec le lancement de sa solution Knox et de son MDM ( Mobile Device Management), reposant sur la plate-forme MobileIron. Pour la présentation B2oB de ses Galaxy S8 et S8+ (809 et 909 €), qui ont la lourde tâche de faire oublier la débâcle du Galaxy Note 7, le sud-coréen a clairement mis l’emphase sur la sécurité et le digital workplace.

Si l’entreprise a abandonné toute ambition sur le marché de la micro en France, elle met aujourd’hui en avant un accessoire – Dx, une station d’accueil bien équipée avec USB type-C et HDMI proposée à 149€ – et des partenariats avec VMware (Workspace One sur base Horizon) et Citrix (XenDesktop et XenApp) pour transformer le S8 en poste de travail bureautique – sous Android avec une suite Office – ou en client léger (avec un environnement de travail Windows ou Linux). A l’usage, en mode desktop Android, le smartphone s’avère plutôt convaincant grâce à une bonne base technique (une puce Exynos 8895 à 2,35 GHz avec huit coeurs ARM – pas de Qualcomm Snapdragon 835 en France – épaulée par 4 Go de RAM) et un environnement logiciel supportant le multifenêtrage avec une interface ressemblant à Gnome.

Un poste de travail additionnel

Si l’initiative n’est bien sûr pas sans rappeler celles de Canonical Ubuntu Edition, de Motorola avec l’Atrix, et surtout de Microsoft avec sa proposition Continuum Dock Display (avec le Lumia 950 ou le HP Elite X3) permettant de transformer un téléphone en bureau mobile, elle ne repose pas sur le boulet Windows Phone qui tente désespérément de s’imposer sur le marché des entreprises. Même le Crédit Agricole qui avait envisagé de remplacer ses Blackberry par des Lumia a finalement fait marche arrière pour distribuer des Samsung A5. Avec des partenaires comme VMware et Citrix, ainsi qu’une bonne interface de travail, Samsung réussira peut-être à transformer le bon vieux smartphone en poste de travail additionnel.

La seconde proposition de Samsung pour les entreprises repose sur sa solution Knox, disponible sur tous les terminaux de la marque. Grâce à une solution de chiffrement matériel, Knox 2.8, annoncé avec le S8, assure la sécurité des données et des logiciels sur le terminal tout en travaillant de concert avec les principaux MDM du marché pour créer des microVPN ou un container avec les apps et les données (Knox Workspace certifié 1er niveau par l’Anssi) utilisées dans l’entreprise. Et avec Knox Configure, Samsung propose un outil pour mastériser et paramétrer les terminaux et, même, pousser en temps réel les mises à jour (Over The Air). Seul bémol, dans la segmentation produit de Samsung, le Galaxy S8 se destine aux cadres dirigeants et les modèles de la série A aux cadres supérieurs et autres employés. Mais dans les faits, ce sont bien souvent des iPhone qui sont demandés par les cadres dirigeants. Le positionnement et les prix sont donc peut être à revoir sur le marché de l’entreprise.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE