Le constructeur Nikon a dévoilé son nouveau reflex D7500 mardi 11 avril 2017. Celui-ci reprend un certain nombre de caractéristiques des Nikon D500 et D7200 dans un design plus compact et retravaillé.

Cette année, Nikon fête ses 100 ans. L’occasion pour la marque historique d’enrichir son catalogue avec un nouveau reflex expert, le D7500, décrit comme le fruit de l’union d’un D500 et d’un D7200. Dévoilé par le constructeur mardi 11 avril 2017, ce nouvel appareil dispose du même capteur APS-C (DX chez Nikon) de 20,9 millions de pixels (toujours sans filtre passe-bas) et du même processeur de traitement d’image EXPEED 5 que son grand frère, le D500. Le capteur offre une plage de sensibilité allant de 100 à 51 200 ISO, pouvant même atteindre 1 640 000 ISO avec le mode Hi 5.

On notera aussi la présence du capteur de mesure RVB à 180 000 pixels du D500 pour la reconnaissance de scène et du même autofocus que le D7200. Ce dernier est, pour rappel, doté de 51 collimateurs (15 en croix) et d’une sensibilité allant jusqu’à -3IL. En mode rafale, le D7500 est capable de 8 vues par seconde (environ) sur des séquences pouvant atteindre 50 images NEF (RAW 14 bits) et 100 images Large JPEG. Des performances se situant à nouveau entre le D7200 et le D500. L’obturateur du D7500, testé à plus de 150 000 cycles, offre quant à lui des vitesses de 1/8000 à 30 secondes. Le traitement par lot des Raw est également possible et un mode Picture Control gère automatiquement les couleurs, le contraste et certains autres paramètres.

https://i1.wp.com/www.cnetfrance.fr/i/edit/2017/04/nikon-d7500-back.jpg?w=640

Côté vidéo, l’appareil filme en 4K/UHD 30, 25 ou 24p (3048 x 2160 pixels) dans un format au choix entre du MOV ou du MP4. Il peut également filmer en Full HD à 50 ou 60 images par seconde et profitera, dans ce cas, d’un stabilisateur électronique. Enfin, le D7500 permet de créer des vidéos Time-lapse directement depuis l’appareil.

Un design retravaillé

Mais c’est surtout au niveau du design et de l’ergonomie que ce Nikon D7500 se distingue de ses deux grands frères. Le nouveau boîtier est en effet légèrement plus petit qu’un D500 (135,5 × 104 × 72,5 mm environ contre 135,5 x 106,5 x 76 mm pour ce dernier) et plus léger (640g contre 760) grâce à un châssis désormais fabriqué en fibre de carbone. L’appareil dispose d’un viseur optique à pentaprisme avec grossissement de 0,94x mais intègre aussi un nouvel écran tactile multitouch de 3,2 pouces orientable verticalement. Avec ses 922 000 points seulement, celui-ci affiche néanmoins une définition inférieure à ses grands frères. La poignée a également été redessinée pour une meilleure prise en main.

https://i1.wp.com/www.cnetfrance.fr/i/edit/2017/04/nikon-d7500-ecran.jpg?w=640

Concernant la connectivité du D7500, on trouve notamment un port microUSB, une sortie HDMI, une entrée micro en mini Jack et une sortie casque. Pour le stockage, le boîtier se contente d’un seul port de carte SD. Notez que l’appareil dispose aussi d’une connexion Bluetooth et du Wi-Fi pour le transfert sans fil des images via l’application SnapBridge. Enfin, il est le premier Nikon doté d’un flash intégré compatible avec les modules flashs sans fils.

https://i2.wp.com/www.cnetfrance.fr/i/edit/2017/04/nikon-d7500-connectique.jpg?w=640

Le Nikon D7500 sera disponible à partir de la fin du mois de juin 2017 au tarif conseillé de 1549 euros nu. Il sera également vendu en kit avec des optiques Nikkor de 18-105mm ou 35mm.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE