Le langage D… rappelez-vous. Il a été créé en 1999 par Walter Bright et sa société Digital Mars.

Avec un nom très pertinemment choisi, le langage D veut être le successeur du langage C  (qui lui succède à B, qui lui ne succède pas à A mais à BCPL 🙂 D est dédié essentiellement à la programmation système. Multi paradigmes, il supporte notamment la programmation objet et la programmation par contrat à la Eiffel. A Java il emprunte le ramasse-miettes.

Bien évidemment, D est un ‘meilleur langage’ que C. Depuis 1999, on en a vu passer quelques autres avec cette argumentation… Dans la pratique, D n’est que très peu adopté. Pour certain, cela tient au fait que DMD, le compilateur officiel, est en partie fermé. Son frontal est ouvert, mais le compilateur arrière (backend) est fermé.

Ou plus exactement, il l’était. Un post sur le site du langage annonce l’ouverture de ce compilateur arrière, qui est placé sous la licence Boost.

Le code est disponible sur GitHub.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE