Après des jours d’explorations dans les marchés électroniques de la ville de Shenzhen et 300 dollars investis, un ingénieur est parvenu à fabriquer un iPhone 6s fonctionnel à partir de pièces détachées. Ancien de Google, et créateur du blog StrangeParts, Scotty Allen, travaille en Chine. L’électronique n’est pas terre inconnue pour lui. Et comme nombre d’ingénieurs, il est passionné de bricolage.

Des coques de toutes les couleurs

Son objectif de construire un téléphone Apple l’a fait plonger dans l’univers de l’électronique chinois. Selon lui, de très nombreux téléphones cassés américains finissent sur ce genre de marchés. Réparés ou démontés pour en récupérer les pièces, ces portables obtiennent une seconde vie entre les mains expertes des réparateurs.

La première pièce auquel s’attaque le programmeur est la coque. Elles sont disponibles chez des marchands basés directement sur le bitume ou dans des échoppes plus officielles. Scotty Allen cherche un modèle se rapprochant le plus possible de celle d’Apple, qu’il finit par trouver. Il obtient un écran cassé qu’il fait réparer dans une boutique équipée d’une machinerie élaborée.

La carte mère, la pièce maîtresse de l’iPhone 6s

Sa prochaine étape est la carte mère qu’il cherche à obtenir en une pièce afin que le système de reconnaissance tactile fonctionne. Après avoir échoué à réparer un exemplaire hors service, il finit par racheter une carte déjà réparée sur un marché spécialisé. Il obtient le reste des pièces assez facilement et passe un bon moment à monter son nouveau smartphone.

Finalement, Scotty a accompli son objectif. Avec son iPhone 6s entièrement fonctionnel à la main, il fait le bilan de son aventure. «Je suis très impressionné par l’ingénierie des iPhone. Il est très simple de les réparer ou de les recycler. Je suis sûr qu’Apple est fier que leurs téléphones ne finissent pas dans une décharge», dit-il dans une vidéo. L’ensemble des pièces lui aura coûté 300 dollars alors que celles d’origines valent 211,50 dollars à l’état neuf, selon une estimation relayée à l’époque par AppleInsider, trois fois moins que le smartphone vendu dans un Apple Store.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE