Le langage de programmation CoffeeScript 2.0, qui tente de faciliter le codage en JavaScript, dispose d’une version bêta nouvellement mise à jour qui se rapproche du standard CMAScript 2015+. Actuellement téléchargeable, cette bêta 2.0 offre la syntaxe ES2015 +, où ES2015+ est reconnu comme ECMAScript 2015 et ses fonctionnalités ultérieures. ECMAScript est la spécification officielle sous-jacente de JavaScript. Cette mise à niveau brise toutefois la compatibilité avec certaines fonctionnalités de CoffeeScript 1 pour se conformer à ES2015+, selon le bulletin de Coffeescript.org.

« Étant donné que le compilateur CoffeeScript 2 livre une syntaxe ES2015+, il est de votre responsabilité de veiller à ce que vos temps d’exécution JavaScript cibles prennent en charge toutes ces fonctionnalités ou que vous passiez par un autre transpiler (traduire et compiler) comme Babel, Rollup ou Traceur Compiler », indique le bulletin. Coté serveur JavaScript, CoffeeScript 2 est prise en charge par la plate-forme Node.js 7.6, à l’exception des modules nécessitant une transpilation.

Un tiers de code en moins avec CoffeeScript

Les promoteurs de CoffeeScript louent l’inclusion de fonctionnalités telles que la déstructuration et les classes dans ECMAScript. « Nous sommes heureux que ECMA ait vu leur utilité et les ait adoptées dans ECMAScript », ont-ils déclaré. CoffeeScript compile ses mots clés « class » et « extends » en classes ES2015. En outre, les modules ES2015 sont pris en charge. Cependant, il existe également des fonctionnalités – telles que let et const – , pour déclarer des variables dans une portée de blocs – que CoffeeScript ne supporte pas intentionnellement pour une question de simplicité.

CoffeeScript est un langage qui compile JavaScript avec le support des bibliothèques existantes. Le compilateur est destiné à générer un programme JavaScript avec moins de lignes de code (un tiers en moyenne) et qui s’exécute plus rapidement dans chaque runtime JavaScript.  Deux des autres concurrents les plus connus sur ce marché incluent Microsoft TypeScript et Google Dart. CoffeeScript a précédemment crevé le Top 100 de l’indice mensuel Tiobe sur la popularité des langages de programmation, bien qu’il ne soit plus inclus dans le dernier compte-rendu.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE