Red Hat accélère sur la formation de son réseau de distribution. « C’est un fait, il y a une pénurie de compétences sur l’open-source », note Franck Basinki, le directeur des programmes partenaires de l’éditeur de logiciels libres. Pour y remédier, Red Hat a lancé un programme d’ateliers en ligne visant à mieux former, tant ses revendeurs que les utilisateurs finaux. « Ils s’articulent autour de trois piliers : le support, l’architecture et le delivery. Les deux derniers thèmes sont les plus complexes», poursuit Franck Basinki.

Ces formations sont accessibles en ligne en tout temps et gratuitement, à la manière des MooC. « Nous avons fait en sorte qu’elle soient faciles d’accès pour chacun. Avec des systèmes de webinars ou de formations en présentiel, nous ne pouvions répondre à la demande », explique Franck Basinki. Si le besoin de formation augmente c’est que la demande en solutions open source ne faiblirait pas non plus. « Les clients finaux comme les partenaires sont de plus en plus réceptifs quant aux bénéfices du logiciel libre. Pour preuve, le nombre de nos partenaires en EMEA a augmenté de 15% en 2016 », poursuit le dirigeant qui espère accélérer la cadence.

Trois niveaux de partenariat

Aujourd’hui, le réseau de distribution de Red Hat est régi via un programme partenaires unique qui s’adapte aux différentes typologies de revendeurs : les solutions providers, les grandes SSII, les ISV et les cloud services providers. Ces derniers sont répartis selon trois niveaux de certification. L’obtention du niveau Ready ne nécessite aucune certification. Viennent ensuite les niveaux Advanced et Premier qui imposent, eux, la formation de ressources techniques. « Nous sommes plus exigeant avec les partenaires Premier parce que nous nous investissons aussi beaucoup plus sur eux», explique Franck Basinski. Ainsi, l’accompagnement est renforcé, comme la rémunération.

Sans surprise, le dispositif partenaires de Red Hat intègre majoritairement des revendeurs labellisés Ready. « Ce sont des entreprises qui veulent juste avoir la possibilité de revendre nos solutions », note le dirigeant. Il estime pourtant qu’en gagnant en compétence, elles pourraient aussi gagner en valeur ajouté, d’où l’intérêt des formations lancées par Red Hat.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE