Windows sortira bientôt un ordinateur équipé d’un processeur ARM. Une première qui pourrait bien avoir de grandes répercussions sur le marché.

Il y a quelques mois de cela, Microsoft évoquait le développement d’une version de son dernier système d’exploitation sur une machine équipée d’un processeur ARM. Vidéo à l’appui, la firme de Redmond avait montré l’avancée convaincante de ses travaux. L’entreprise vient d’annoncer que le Snapdragon 835 est la première puce capable de faire tourner les logiciels de Windows 10.

Cela constitue une première pour l’OS en question même si Windows RT ou les Windows Phone avaient déjà tiré parti des puces d’ARM, sans connaitre le succès escompté. Il sera donc désormais possible de partager la même bibliothèque de logiciel qu’avec un processeur Intel.

Jouer sur le terrain d’Intel

Cela peut paraître anodin, mais cette nouveauté a dû demander de longues heures de travail. En effet, les puces d’Intel fonctionnent sous une architecture x86 complètement différente de ce que l’on retrouve sur la gamme Snapdragon. La machine en question devrait sortir vers la fin de l’année 2017. On peut donc en déduire que la partie logicielle est déjà bien au point.

Un PC portable doté d’une puce Snapdragon 835 aura l’avantage de proposer une consommation fortement réduite et une connectivité à toute épreuve grâce à un modem 4G. Des caractéristiques intéressantes pour les plus nomades d’entre nous, qui n’ont pas forcément besoin d’une déferlante de puissance pour travailler.

Des projets en vue

Cette annonce va de pair avec la présentation prochaine de Windows 10 Cloud qui s’adresse avant tout au système éducatif et ne permet d’utiliser que les applications du store officiel. On imagine que les processeurs ARM pourront sans peine faire tourner ces versions légèrement allégées.

Il reste maintenant à voir ce que va proposer Microsoft pour le renouveau de sa stratégie mobile. Si la fin de Windows Phone est actée, on ne sait pas encore précisément comment la firme entend revenir en force sur le marché mobile. Quoi qu’il en soit, cette annonce laisse sous-entendre de grandes ambitions quant à un hypothétique « Surface Phone ».

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE