GitHub vient de publier l’Open Source Survey, une étude pour évaluer les tendances et les pratiques dans les communautés open sources réalisée en collaboration avec des chercheurs issu des milieux universitaire, de l’industrie et de la communauté du logiciel open source.

Publicité

A cet effet, le numéro un mondial en matière de service pour le dépôt et la consultation de logiciels open source a compilé les réponses aux 50 questions d’un échantillon de 5500 développeurs provenant de plus de 3800 dépôts open source effectués sur GitHub.com et celles de plus de 500 autres contributeurs open source hors de la plateforme GitHub.

Les résultats se présentent sous la forme d’un ensemble de données (formant un projet open data) qui couvrent un vaste éventail de sujets.

Il ressort en particulier que 95% des personnes ayant pris part au sondage sont des hommes. Or, selon le Bureau of Labor Statistics aux Etats-Unis, 22,6% des développeurs appartiennent à la gent féminine.

De même, 16% des sondés ont répondu appartenir à des groupes ethniques ou à une minorité minorité dans leur pays de résidence.

Or, toujours selon le Bureau of Labor Statistics, les programmeurs afro-américains, asiatiques et latinos représentent 34% des développeurs aux Etats-Unis.

github-open-source-survey

Selon Frannie Zlotnick, experte en sciences politiques et data scientist pour le compte de GitHub, il incombe aux entreprises de s’assurer que tous leurs employés aient la possibilité de contribuer à des travaux open source dans le cadre de leurs activités professionnelles.

La franche camaraderie n’est également pas toujours au rendez-vous au sein de la communauté open source : 18% des développeurs interrogés déclarent avoir engagé des interactions négatives avec d’autres utilisateurs. 50% des sondés affirment avoir été témoins d’un mauvais comportement dans ce domaine.

« L’open source a la réputation d’être [un monde] agressif « , évoque Frannie Zlotnick. « Nous avons recueilli, enfin, des données complètes à ce sujet« .

Autre thème évoqué : 93% des sondés déclarent être frustrés par une « documentation incomplète ou confuse ».

On observe aussi un décalage entre contributeurs actifs qui font vivre la communauté et membres de GitHub qui viennent fureter : 60% d’entre eux déclarent qu’ils ne produisent jamais de documentation.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE