Le langage Kotlin développé par JetBrains profite de ses liens avec le développement d’applications mobiles Android, et progresse fortement dans l’indice de popularité Tiobe Software. Ce langage de programmation orienté objet et fonctionnel, avec un typage statique utilisé à l’origine pour compiler pour la machine virtuelle Java et JavaScript, se retrouve pour la première fois dans le Top 50 de l’indice Tiobe ce mois-ci. Sa côte qui atteint seulement 0,346 % est pourtant suffisante pour faire passer Kotlin devant d’autres langages plus établis comme Groovy et Erlang. Le langage classé en 80e position le mois dernier se classe désormais à la 43e place.

Tous les mois, l’index Tiobe mesure la popularité des langages de programmation. Sa méthode consiste à comptabiliser à l’aide d’un algorithme le nombre de pages web retournées par les moteurs de recherche les plus importants comme Google, Wikipedia, Bing et Yahoo quand on leurs soumet le nom d’un langage de programmation. Pour son évaluation l’indice comptabilise également le nombre d’ingénieurs qualifiés, de cours et de fournisseurs tiers liés au langage.

Une évolution à la Swift pour Kotlin

Paul Jansen, le directeur général de Tiobe, entrevoit un avenir encore plus prometteur pour Kotlin. Selon lui, le langage dévoilé en 2011 pourrait entrer dans le Top 20 de l’indice. « D’une certaine manière pourrait devenir une sorte de variante Swift pour Android », a déclaré Paul Jansen. Trois ans seulement après ses débuts, le langage Swift d’Apple se retrouve à la 12e place de l’indice Tiobe ce mois-ci. « Comme Swift, Kotlin pourrait se retrouver dans le Top 20 », a déclaré le directeur général de Tiobe. « Kotlin a une forte capacité d’expression et une grande vitesse de compilation. Ce pourrait être la clé du succès », a-t-il encore déclaré.

Récemment, Google a accordé à Kotlin le statut de langage officiel pour le développement d’Android, donnant ainsi un sacré coup de pouce au langage de programmation. Plus tôt cette année JetBrains a ajouté à Kotlin le support pour l’interopérabilité JavaScript, ce qui permet aux développeurs de migrer le front end du navigateur de leurs applications vers Kotlin tout en utilisant les frameworks de développement JavaScript.

R progresse aussi dans le Top20 de Tiobe

Ce mois-ci, un autre langage progresse notablement dans l’indice de Tiobe : le langage R, passé en an de la 16e à la 14e place, avec une côte de 2,15 %. Comme Kotlin, les langages Hack et Rust entrent aussi dans le top 50, où ils sont respectivement classés à la 36 et 37e places, avec une côte de 0,584 % pour Hack et de 0,479 % pour Rust. « Quant au langage R, il prend la place de n°1 des langages statistiques dans le monde », a déclaré Paul Jansen. Les langages Hack et Rust, sont nouveaux et les développeurs sont en train de les tester pour voir ce qu’ils apportent quelque chose de plus.

L’autre langage qui continue à faire dans l’index Tiobe est le Python. Il se retrouve à la 4e place ce mois-ci, avec une côte de 4,333 %. C’est le seul langage parmi les cinq premiers qui ne subit pas de baisse par rapport au mois de juin de l’an passé. « Python a finalement gagné la bataille des langages typés dynamiquement, à savoir Perl, Python, Ruby et PHP », a déclaré le directeur général de Tiobe. « Il a fallu attendre plusieurs années avant que le vrai gagnant n’émerge », a-t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE