C’est une offre de plus que la Sonatel vient de proposer aux entreprises et administrations publiques comme privées, avec l’inauguration de son Data Center de niveau Tiers 3+, logé à Rufisque-Ouest. Pour le directeur général de Sonatel, Alioune Ndiaye, cette infrastructure va permettre de conserver les données aux normes de sécurité internationale sur le territoire sénégalais.

La Sonatel vient de poser un nouveau jalon dans le cadre de ses offres de service. Cette fois-ci, c’est une innovation de taille faite par le groupe avec l’inauguration, hier, du plus grand Data Center en Afrique subsaharienne. Cette infrastructure ultramoderne est construite sur une surface de 3,5 hectares à Rufisque Ouest. Pour le directeur général de Sonatel, Alioune Ndiaye, c’est un pas important franchi par sa société dans le stockage et la sécurisation des données.

« Ce Data Center est une innovation majeure qui marquera certainement une avancée significative dans le stockage et la sécurisation des données des entreprises aussi bien publiques que privées et constituera un atout important dans la réussite », a dit Alioune Ndiaye.

Pour lui, avec une telle technologie, Sonatel se projette déjà sur l’avenir en anticipant la forte croissance de ces types de besoins. Il est ainsi capable, selon Ousmane Dia, le directeur des Entreprises du groupe, d’héberger des millions d’informations dans des serveurs informatiques et répondre aux besoins des clients ainsi qu’à ses propres besoins.

Outil de dernière génération, avec ses 13.000 machines, le Data Center de la Sonatel bénéficie d’une multi redondance à tous les niveaux. « Les équipements sont doublés afin d’offrir une sécurité et une disponibilité permanentes », a dit Ousmane Dia, précisant qu’il est de la technologie Tiers 3+ sur une échelle mondiale de 4. Dans sa construction, ce Centre de recherche des données allie un accès fortement contrôlé, avec plus de 80 caméras et par une biométrie combinée au badge magnétique pour la sécurité des salles.

« Il évolue dans un univers hautement sécurisé en termes de configuration électrique, d’infrastructures techniques et de surveillance », rappelle-t-on dans le document remis à la presse.

L’ère du Big Data
Pour le représentant du ministre des Postes et Télécommunications, Seth Sall, avec un tel joyau, Sonatel confirme, une fois de plus, son statut de pionnier et de fleuron dans le peloton des entreprises sénégalaises. « Le lancement du Data Center constitue un évènement majeur et un acquis de taille pour préparer notre pays à entrer avec succès dans l’Ère du Big Data et des objets connectés », a indiqué M. Sall, par ailleurs directeur de l’Economique numérique.

Seth Sall d’ajouter qu’une telle initiative va contribuer au renforcement de la cybersécurité, de la confiance et de la souveraineté numérique au Sénégal. En effet, avec ce Data Center, beaucoup d’entreprises et administrations pourront externaliser leurs serveurs tout en garantissant leurs données aux normes de sécurité internationales sur le territoire sénégalais.

« Sonatel va faciliter l’installation de grands groupes dans la sous-région, parce qu’on leur offrira des solutions simples et rapides de prise en charge de leur système d’information », a rappelé le directeur général de Sonatel, Alioune Ndiaye.

Maguette NDONG (lesoleil.sn)

LAISSER UN COMMENTAIRE