Des développeurs ont découvert, au sein du logiciel de la future enceinte connectée de la marque, des données sur le design et le système de reconnaissance facial du smartphone attendu pour début septembre.Le diable se cache dans les détails… Les techniciens d’Apple risquent bien d’avoir à méditer cet adage. Car c’est en examinant des lignes de programmes de code d’un autre projet, publié visiblement par erreur, que des développeurs ont mis la main sur des informations concernant le futur iPhone 8.

A l’origine de la découverte, la mise en ligne pendant quelques heures du firmware – c’est-à-dire le micrologiciel – du  HomePod, l’enceinte connectée d’Apple , dont la sortie est prévue pour la fin de l’année aux États-Unis et début 2018 en Europe.

Un mystérieux pictogramme

En examinant le détail des lignes de code de cette enceinte, plusieurs développeurs indépendants, dont Steven Troughton-Smith et Guilherme Rambo, ont en effet découvert que l’une d’entre elles contenait un pictogramme du futur iPhone 8, attendue en septembre prochain et qui fait l’objet de nombreuses rumeurs depuis plusieurs mois .

Pictogramme qui montre clairement un smartphone, dont le nom de code est « D22 », équipé d’un écran sans bordure couvrant la quasi-totalité de la surface de l’appareil.

Pas de bouton d’accueil

Autre révélation de cette image, si succincte soit-elle, le futur smartphone d’Apple semble ne pas disposer d’écran de bouton d’accueil en bas de l’écran.

Ce qui pourrait laisser penser que le système de déverrouillage biométrique pourrait être situé sous l’écran.

A moins que, comme certains analystes ne le laissaient entendre il y a peu, Apple ait préféré abandonner cette option pour des raisons techniques et se tourner vers une autre méthode de déverrouillage.

Reconnaissance faciale

Cerise sur le gâteau, au-delà de l’ergonomie générale de l’appareil, d’autres lignes de code du firmware semblent donner des confirmations sur les caractéristiques techniques du futur appareil. A commencer par la présence d’une caméra frontale équipée d’un système de reconnaissance faciale qui pourrait, grâce à une technologie infrarouge, fonctionner même quand la luminosité est faible.

Baptisée « Pearl », elle pourrait permettre de déverrouiller l’appareil mais aussi d’utiliser l’application de paiement Apple Pay.

CLAUDE FOUQUET

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE