La société de conseil en cyber sécurité Ubcom vient de signer en Côte d’ivoire un nouveau partenariat de transfert de technologies avec l’International Télécom Assistance (Ita) afin de prévenir les acteurs économiques et étatique sur les dangers de la cybercriminalité.

Aujourd’hui, la croissance digitale de la Côte d’Ivoire est de l’ordre de 8%, ce qui est considérable. Cela s’explique par la croissance accrue de la vente des terminaux, smartphones 3G et 4G, avec des abonnements fournis par les opérateurs mobiles. A l’échelle européenne, la croissance digitale est de l’ordre de 2 voire 3%.

ITA a lancé un appel à projet et c’est l’acteur suisse Ubcom, qui a été retenu par les infrastructures techniques et technologiques dont elle dispose et par les lois souples et souveraines, en termes de protection des données, qui caractérise le marché suisse.

La Cote d’Ivoire est extrêmement exposée

En 2015, un décret obligeant les opérateurs de téléphonie mobile et les fournisseurs d’accès Internet a été mis en place pour identifier leurs abonnés et lutter contre les infractions dans le cyberespace dans un cadre légal à la lutte contre la cybercriminalité et aux transactions électroniques.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE