Selon une enquête réalisée par le cabinet L.E.K. Consulting, 70 à 80% des gens friands de nouvelles technologies sont intéressés par la réalité virtuelle pour améliorer leurs expériences d’achat.

Après le e-commerce et le m-commerce, place au v-commerce. Les early adopters (ou adopteurs précoces en bon français) veulent pimenter leurs expériences d’achat grâce à la réalité virtuelle. C’est ce que révèle une enquête menée par le cabinet L.E.K. Consulting auprès de 1000 consommateurs ayant déjà testé la réalité virtuelle et la réalité augmentée.

La VR pour faire le bon choix

D’après l’enquête, 70 à 80% de ces consommateurs sont intéressés par la réalité virtuelle pour améliorer leurs expériences d’achat. Ces derniers sont notamment impatients d’utiliser cette technologie pour des projets de rénovation et de décoration de leur intérieur, pour « essayer » des vêtements ou encore pour avoir la sensation de faire du shopping à plusieurs.

70% des sondés ont également déclaré vouloir utiliser le v-commerce (que le cabinet L.E.K décrit comme une expérience améliorée par la VR, à cheval entre le commerce en ligne et le commerce physique) pour tester virtuellement différents produits comme le maquillage ou des lunettes personnalisées. La réalité virtuelle se présente donc comme un outil permettant de s’assurer de faire le bon choix.

La VR déjà en rayon chez Ikea, Tesco et Décathlon

Si l’usage de la VR reste encore embryonnaire dans le secteur de la distribution, le site MarketingDive, qui relaie l’étude, rappelle que plusieurs acteurs ont déjà sauté le pas. C’est le cas par exemple d’Ikea, qui propose à ses clients canadiens de s’équiper d’un casque HTC Vive pour s’immerger dans une cuisine virtuelle qu’ils peuvent personnaliser et même tester (les clients peuvent s’amuser à retourner des crêpes dans une poêle). Autre exemple avec la chaîne britannique Tesco et le brasseur Guinness qui se sont associés pour promouvoir, grâce à la réalité virtuelle, une nouvelle gamme de bières.

En France, c’est le géant de l’outdoor, Décathlon, qui s’est risqué à l’exercice. En collaboration avec l’agence digitale Valtech, l’enseigne de loisirs sportifs a mis au point une application de réalité virtuelle pour permettre à ses clients de tester les 14 tentes de la gamme Quechua. Outre l’expérience immersive proposée aux utilisateurs, le nouvel outil doit permettre d’augmenter le volume des ventes des magasins où l’espace est limité. Après une première phase d’expérimentation, le dispositif a été étendu à 14 points de vente en mai dernier. Décathlon n’avait, en revanche, pas encore communiqué sur l’impact de la VR sur ses taux de conversion.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE