L’impact a été pour des abonnés de Deutsche Telekom, même si la cible était une entreprise du Liberia. Un Britannique a écopé de prison avec sursis en Allemagne.

Âgé de 29 ans, le Britannique Daniel Kaye a été condamné fin juillet en Allemagne à une peine de 20 mois de prison avec sursis. Arrêté en février à l’aéroport de Londres-Luton, il avait été extradé vers l’Allemagne.

Selon generation-nt.com l’homme a reconnu être derrière la cyberattaque qui avait privé d’Internet près d’un million d’abonnés fixes de Deutsche Telekom fin novembre. Un détournement de routeurs domestiques via une variante personnalisée du fameux malware Mirai.

Celui s’est fait connaître sous les pseudonymes de BestBuy, Spiderman ou encore Peter Parker, a admis avoir commis  » la pire erreur de sa vie.  » Pour le compte d’une entreprise de télécommunications du Liberia, sa véritable cible était du reste un concurrent local de celle-ci et non pas Deutsche Telekom.

Le but était de se servir des routeurs infectés afin de mener une attaque par déni de service distribué, et autrement dit la constitution d’un botnet en tant que vecteur d’attaque. Deutsche Telekom a tout de même évalué les dommages à près de 2 millions d’euros…

Pas de prison en Allemagne mais l’homme fait face à un extradition vers le Royaume-Uni pour répondre d’autres actes d’attaques informatiques.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE