Commercialisées entre août et septembre, les puces Core i9 d’Intel vont venir contrer les AMD Threadrippers lancées sur le marché en juillet. Elles s’annoncent moins rapides et plus chères que leurs concurrentes mais jouissent d’autres avantages non négligeables.

Intel finit enfin par tout dire sur ses puces i9 et annonce leur date de commercialisation. Quand le fondeur avait annoncé ces processeurs, des Xeon E5 (Skylake) déclassés, en mai dernier, il avait toutefois laissé planer quelques zones d’ombre, notamment quant aux fréquences de fonctionnement. Intel a fini par tout dévoiler hier. Comme le laissait entendre, avec surprise, certaine fuites, les fréquences de base des i9 s’annoncent moins élevées que ce que propose AMD avec ses Threadrippers. Toutefois, la firme de Santa Clara peut s’appuyer sur ses technologies de boost pour proposer des performances maximales plus élevées que chez son concurrent.

Ainsi, toute la gamme Core i9 est annoncée avec une fréquence maximale de 4,4 GHz (contre 4 GHz pour les Threadrippers) avec la technologie Turbo Boost 3.0 d’Intel. Les fréquences de base varient suivant le nombre de coeur. Le Intel Core i9-7980 XE, pourvu de 18 coeurs affichera une fréquence de 2,6 GHz tandis que les modèles 16 coeurs (7960X), 14 coeurs (7940X) et 12 coeurs (7920X) proposeront des performances respectives de 2,8 GHz, 3,1 GHz et 2,9 GHz.

Avec la technologie Turbo Boost 3.0, les processeurs Core i9 d'Intel seront tous en mesure d'atteindre les 4,4 GHz.

Avec la technologie Turbo Boost 3.0, les processeurs Core i9 d’Intel seront tous en mesure d’atteindre les 4,4 GHz. (crédit photo : Intel) 

Intel a également un autre atout dans sa manche pour contrer AMD. Alors que les Threadrippers de ce dernier affichent une consommation énergétique de 180 watts, le plus gourmand des processeurs Core i9 ne devrait pas dépasser les 165 watts. Toutefois, Intel n’a pas jugé bon de revoir sa politique tarifaire, ce qui laisse à AMD un certain avantage. Ainsi le Core i9-7980 XE est annoncé aux États-Unis à 1 999$ HT tandis que le plus abordable, le Core i9 7920X sera proposé à 999 $ HT. Pour rappel, les Threadrippers d’AMD sont proposés de 550 $ HT à 1 000 $ HT.

Intel doit donc être persuadé que ses puces se montreront bien supérieures à celles de son concurrent sur les différents bancs d’essais. Si ce n’est pas le cas, le fondeur aura du souci à se faire. Il faudra attendre leurs sortie dans le commerce, le 28 août pour le modèle 12 coeurs et le 25 septembre pour les trois autres, pour en avoir la réponse.

Les Core i9 devraient en tout cas se montrer plus performants pour les applications ne nécessitant pas l’activation de plusieurs threads et pour les jeux au regard de leurs caractéristiques techniques. Toutefois, AMD conserve un avantage certain au niveau du prix et également pour les tâches mobilisant beaucoup de threads.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE