Facebook s’est lancé dans la conception de salons de conversation audio sur le modèle de l’ application Clubhouse, déjà copiée par Twitter. La plateforme Clubhouse, lancée au printemps dernier, n’est disponible que sur les appareils de la marque Apple et sur invitation, mais elle est déjà fréquentée par quelque deux millions d’utilisateurs toutes les semaines.

Ceux-ci ont accès à des conversations en petit ou large comité, sur des sujets très variés, qu’ils peuvent écouter comme des podcasts, mais en direct et avec la possibilité de participer. « Les dirigeants de Facebook ont demandé à des employés de créer un produit similaire, connu en interne sous le nom provisoire de Fireside [« au coin du feu » en anglais] », a indiqué le New York Times ce mercredi.

L’appli Clubhouse valorisée à un milliard de dollars

Signe que le format audio pourrait devenir une tendance de fond, Twitter a lancé en fin d’année dernière ses « Spaces », qu’il teste auprès de quelques centaines d’utilisateurs. Il s’agit aussi de salons où une dizaine de personnes peuvent discuter en étant écoutées par un nombre a priori infini de participants.

Clubhouse a réalisé plusieurs levées de fonds. La dernière a porté sa valorisation à environ un milliard de dollars, d’après le site spécialisé The Information. L’application connaît un regain de succès ces dernières semaines, notamment grâce à des interviews d’invités de marque, dont Mark Zuckerberg, le patron de Facebook. Ce mercredi, Elon Musk, autre entrepreneur californien très couru, a annoncé sur Twitter qu’il discuterait bientôt sur Clubhouse avec le rappeur Kanye West.

Facebook est toujours à l’affût des dernières tendances sur le marché des réseaux sociaux. Le géant des technologies a ainsi racheté la messagerie WhatsApp et l’application Instagram. En 2020, à la suite du phénomène des réunions sur le logiciel de visioconférence Zoom, il a lancé des salons où les usagers peuvent se retrouver pour des discussions de groupe, comme des soirées virtuelles. Instagram a aussi récemment créé les « Reels », de courtes vidéos créatives très similaires à celles de TikTok, l’application dont la popularité a explosé y compris au-delà des plus jeunes, son public de prédilection.

20minutes.fr