Les musiciens et autres créateurs de contenus se souviennent forcément d’Audacity. Le logiciel open source d’enregistrement audio a longtemps été considéré comme une référence pour s’enregistrer à moindre coût et expérimenter le montage sonore et les nombreux effets disponibles. Il est d’ailleurs toujours au goût du jour et disponible gratuitement… mais vous devriez peut-être envisager une alternative.

Nos confrères de FossPost font aujourd’hui d’édifiantes révélations à propos du logiciel. Depuis son changement de propriétaire en mai dernier, Audacity serait en effet devenu un peu trop curieux.

Changement d’ambiance pour Audacity

En mai dernier, l’entreprise russe Muse Group rachetait Audacity. Le logiciel, extrêmement populaire, reste néanmoins open-source. La société aurait donc décidé de collecter les données personnelles de ses utilisateurs afin de rentabiliser son investissement, rapporte FossPost.

Au moins, Muse Group a le mérite d’afficher clairement ses intentions. Dans les dernières conditions d’utilisation d’Audacity, on peut lire que le logiciel va collecter certaines données sur ses utilisateurs, tels que le système d’exploitation utilisé, le pays dans lequel il est utilisé, les adresses IP, ou encore « les données nécessaires à l’application de la loi, aux litiges et aux demandes des autorités. »

L’entreprise précise que ces données seront bien conservées dans l’Espace économique européen, mais qu’elle peut très bien « remettre toutes les données des utilisateurs aux régulateurs d’État où elle se trouve ». En d’autres termes, ces données peuvent être partagées auprès de « notre bureau principal en Russie et notre conseil externe aux États-Unis », mais aussi à « des acheteurs potentiels », des régulateurs, tribunaux, etc. Autre changement : Audacity n’est désormais plus autorisé pour les personnes de moins de 13 ans.

La rébellion s’organise

Sur les forums de Reddit et de GitHub, les internautes s’insurgent de cette nouvelle politique. Dans les faits, celle-ci n’est pas si différente des collectes de données qui ont souvent lieu dans le milieu applicatif. Néanmoins, les termes employés par Muse Group restent assez flous pour créer l’inquiétude.

Surtout, le changement peut paraître brutal pour un logiciel qui se présente encore aujourd’hui comme open-source et qui dispose d’un certain héritage en la matière. Certains se sont d’ailleurs déjà lancé l’objectif de créer une alternative réellement open-source à Audacity.

Source : www.journaldugeek.com